intuitis

Acquisition d’Amaris

Avril 2017

Intuitis accompagne l’équipe dirigeante d’Amaris Group dans son projet d’OBO.

La structure d’investissement privée Intuitis s’inscrit sur le long terme et vient renforcer l’actionnariat du groupe pour l’accompagner dans ses projets de développement en France et à l’international.

Fondé en 1998, Amaris est un groupe d’ingénierie spécialisé dans l’assistance technique, la gestion de projet et l’inspection. A l’origine centrée sur le secteur de la contruction navale, l’activité s’est progressivement étendue dans la filière nucléaire, l’Oil & Gas, les Infrastructures, les industries de procédés et les énergies renouvelables.

Fort de son expertise et des certifications nécessaires (CEFRI, ISO 9001, MASE), le groupe Amaris est un fournisseur de premier rang des grands acteurs de ces secteurs.

Avec 150 ingénieurs répartis sur les sites de ses clients en France et à l’international, Amaris Group poursuit une croissance ininterrompue depuis plus de 10 ans.

Thierry Boghossian, associé d’Intuitis Investisseurs Privés, déclare :

« Nous sommes très heureux de nous associer au binôme dirigeant d’Amaris dans le cadre de cet OBO. Cette opération permet de rééquilibrer la participation des managers et de renforcer ainsi la motivation et la cohésion des équipes autour du projet de création de valeur. Notre investissement dans Amaris Group s’inscrit parfaitement dans la philosophie d’Intuitis : nous associer à long terme avec des dirigeants de qualité pour accélérer la croissance de belles PME en capitalisant sur les hommes et les savoir-faire. Amaris Group est empreint d’une forte culture d’excellence opérationnelle et de service aux clients, orientée vers la croissance continue. »

Emmanuel Beuchet, Président d’Amaris Group, ajoute

« Pour être accompagnés dans notre prochain cycle de croissance, le choix d’Intuitis s’est fait naturellement, non seulement grâce à la présence à long terme et la permanence des capitaux, mais par la personnalité et l’expérience des associés, qui sont autant des hommes d’entreprise que des investisseurs en capital ».